Qui suis-je ?

Lionel Reynaud


Je suis Lionel Reynaud, j’ai commencé par pratiquer le Karate Goju-Ryu adolescent avant de partir pour une belle aventure dans le vélo (coureur puis entraîneur).
Cette aventure m’amena sur les plus belles courses du monde (Tours de France, Vuelta, Giro, Championnats du Monde et bien sûr les Jeux Olympiques et Paralympiques).

Médailles paralympiques de bronze (Londres 2012 et Rio 2016) ... quels souvenirs !
Souvenirs en Bronze des jeux de Londres 2012 & de Rio 2016

Si vous souhaitez en savoir plus vous pouvez consulter mon site dédié à l’entraînement en Cyclisme.

Après les jeux de Rio et quelques problèmes de santé je suis venu à pratiquer le Kobudo d’Okinawa avec Sensei Jean Smith (Kobukai Europe) qui m’amena progressivement au Uechi-Ryu de Shimabukuro Sensei et de Kinjo Sensei.

Lionel Reynaud avec Shimabukuro Sensei
Lionel Reynaud avec Shimabukuro Sensei

A partir de 2017 j’ai eu la chance de commencer à travailler avec George Mattson (le père du Karate Uechi aux Etats-Unis).
Mattson sensei m’amène la vision d’un Karaté des années 50 assez proches des ses racines originelles. Le travail avec George Mattson me permet de revenir aux sources de notre art martial et est très complémentaire de l’anciennement que je reçois en France.

En 2019, j’ai eu l’immense honneur d’être promu « Jun Shihan » (Enseignant ou Instructeur) en Karate Uechi-Ryu délivré par George Mattson et Darin Yee (président de l’IUKF) et reconnu par l’Alliance des Arts Martiaux du Sud de la Chine (SCMAA).

Certificat de Jun Shihan délivré par l'IUKF

Comme dit lors la remise de ce titre par Mattson sensei : ‘tu as une responsabilité maintenant, celle de transmettre ce que tu as appris pour continuer la chaine de transmission qui nous lie au fondateur du style.’

Fin 2020, j’ai eu l’opportunité de participer au premier tournoi international sur le kata Suparenpei de Victor Swinimer.
Ce kata serait basé sur un des katas de la boxe du tigre 108 pas ou Suparenpei.
En raison de la situation sanitaire, ce tournoi s’est déroulé en ligne; j’y ai décroché la seconde place (derrière le dernier vainqueur du Tournoi d’Okinawa).